Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > La bibliothèque est fermée jusqu’à nouvel ordre

Reading Comenius Universally

par Astrid Mazabraud - publié le , mis à jour le

Il y a 350 ans, le 15 novembre 1670, mourait Jan Amos Comenius (Komenský, né en 1592), évêque de l’Unité des Frères tchèques, théologien, philosophe, pédagogue, auteur de nombreux traités en latin et de quelques œuvres écrites dans le beau tchèque de l’époque baroque - entre autres, le « roman » moderne Le Labyrinthe du monde et le Paradis du cœur.

Le Département des études coméniennes et de l’histoire intellectuelle de l’âge moderne précoce (Institut de philosophie de l’Académie des Sciences tchèque) a pris l’initiative d’une journée de lectures continues de ses œuvres et sur ses œuvres. Toute la journée du 15 novembre, des spécialistes et amateurs de Comenius se sont donné le relai de quart d’heure en quart d’heure, depuis Prague, le Japon et la Corée vers l’Europe orientale, centrale, occidentale et enfin vers les Amériques. Ce « pèlerinage virtuel » intitulé « Reading Comenius Universally » commémore les chemins de l’exil suivis par Comenius à travers l’Europe de la Guerre de Trente ans, mais aussi le long de sa Via lucis*, son « chemin de lumière ».

La ville du Labyrinthe du monde,
dessin de Jan Amos Komenský, manuscrit de 1623

- La liste des interventions se trouve à cette adresse :
https://docs.google.com/spreadsheets/d/1NomixRLwtaGhrzwkfC8THpewo0LwBYHtST-6OQyDXao/edit?usp=sharing

- L’ensemble des lectures peut être suivi sur ces adresses :

- https://youtu.be/geEMOR73WkY ou
- https://www.youtube.com/channel/UCkPUamXdlAJsfr01290EPqg/

De 9h15 à 9h30 (« heure centre-européenne »), nous donnons lecture, en tchèque puis en français du 5e chapitre (« Poutník se z vysoka na svět dívá » / « Le pèlerin regarde le monde d’en haut ») du Labyrinthe du monde.

Xavier Galmiche, Sorbonne Université (xavier.galmiche@sorbonne-universite.fr)

Kateřina Malečková, Aix-Marseille Université (katerina.maleckova@univ-amu.fr)

* Via lucis vestigata et vestiganda, h. e. rationabilis disquisitio, quibus modis intellectualis animorum lux, sapientia, per omnes omnium hominum mentes et gentes, jam tandem sub mundi vesperam feliciter spargi possit. Libellus ante annos viginti sex in Anglia scriptus, nunc demum typis exscriptus et in Angliam remissus, anno salutis 1668. (Auctore J. A. Comenio.) (1668)