Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Archives Orbem

Séminaire Histoire des idées 2020-2021
Penser le samizdat (en visioconférence)

par Astrid Mazabraud - publié le , mis à jour le

Séminaire Histoire des idées 2020-2021<br>Penser le samizdat (en visioconférence)

Séminaire de master proposé par Luba Jurgenson et Xavier Galmiche dans le cadre des masters recherche d’Études slaves (MU1EC24F), du CIMER et du MET
(UFR d’études slaves)
Ce séminaire fait partie de l’offre de Sorbonne Université ouverte aux étudiants des établissements partenaires de l’alliance 4EU+.

- Calendrier

- Séance du jeudi 6 mai, 13h00-15h00

  • Sophie Cœuré (Université de Paris)
    Circulations et archivages des samizdats soviétiques, pratiques, politiques et histoire : des perquisitions du KGB au projet Dissinvent

- https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/M4C8pfSwzq6rKDr audio only
- https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/dRfjS3j7WLJnRYn

Les archives des samizdats soviétiques sont généralement envisagées selon deux temporalités et deux types d’acteurs. Il y a d’abord, le temps héroïque de la clandestinité, depuis la production jusqu’au passage vers l’Occident, éventuellement la saisie ou la dissimulation en URSS même ; les acteurs en sont les dissidents producteurs et les défenseurs des libertés l’autre côté du rideau de fer. Dans un second temps, qui se recoupe avec le précédent jusqu’à la disparition du régime soviétique, les samizdats sont archivés pour l’histoire.
Les acteurs sont alors les institutions de conservation, associatives ou étatiques, et les lecteurs de ces sources d’un passé récent. L’objectif de cette intervention est d’avancer vers une pensée plus globale de l’archivage des samizdats, incluant d’autres acteurs (comme le KGB opérateur des perquisitions), questionnant la périodisation (par exemple la neutralité ou la politisation de l’archivage post-soviétique), et interrogeant les conséquences matérielles de cette histoire d’archivages.
Le projet Dissinvent (DISSidences de l’Est en exil : INVentaire, histoires, pratiques documentaires), lauréat de l’appel CollEx Persée (La contemporaine – Université de Paris), sera un point d’appui pour cette réflexion.

- Discutante : Luba Jurgenson

  • Ioana Popa (CNRS, Institut des sciences sociales du politique)
    Circulations clandestines (trans)nationales des textes en contexte de guerre froide : le samizdat par-delà le rideau de fer

Résumé : À partir d’une enquête de sociologie historique sur les transferts littéraires en provenance d’Europe de l’Est vers la France pendant la Guerre froide, cette communication entend montrer que la traduction est un des vecteurs importants de circulation transnationale qui contourne, subvertit ou conteste le contrôle et la censure de l’imprimé exercés par des régimes non démocratiques en place. Tout en prêtant attention à la matérialité des œuvres, elle retrace des modalités de circulation à la fois nationale et internationale des textes interdits et publiés en samizdat dans les pays communistes, et leur reconfiguration à partir du tournant des années 1970. L’essor des traductions non autorisées qui distingue cette configuration historique du transfert littéraire procède d’une articulation réussie à plusieurs niveaux : entre des espaces de diffusion (pays communiste et occidental) ; entre différentes instances de publication (éditeur clandestin, maison d’édition en exil, éditeur occidental) ; entre plusieurs types de supports matériels que peuvent revêtir successivement ces textes (samizdat, livre dans la langue d’origine édité en exil, livre traduit). Les circuits d’édition et de traduction clandestins se heurtent cependant à des difficultés diverses. Leur analyse conduit à nuancer des catégories qui paraissent aller de soi : « auteur », « éditeur », « livre », stabilité du texte, frontières entre licite et clandestin, soumission et dissidence, public et privé, ou encore, frontières linguistiques et géographiques tout court.


- Séance du jeudi 15 avril, 13h00-15h00

  • Présentation du Dictionnaire des penseurs de l’Europe centrale, sous la direction de Chantal Delsol et Joanna Nowicki, éd.du Cerf.
  • Présentation par les directrices de la publication, Chantal Delsol et Joanna Nowicki
    Discutant : Xavier Galmiche

- Séance du jeudi 8 avril, 13h00-15h00

https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/JmLL2DBEmsYDH4T

  • Claudia Pieralli (Università degli Studi di Firenze)
    Typologie des parcours d’acteurs du samizdat sur le nouveau portail Free Voices in USSR
  • Luba Jurgenson (Sorbonne Université),
    Les témoins du Goulag dans le samizdat et le tamizdat.

-  Séance du jeudi 25 mars : Carola Hähnel-Mesnard (Université de Lille)
Le samizdat littéraire en RDA dans les années 1980
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/q4mnK6cNXwC3fte
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/cza5AAQJLTHF5W5

- Séance du Jeudi 18 mars : Jan Rubeš (Université libre de Bruxelles)
Le samizdat tchécoslovaque (avec un extrait de Le pouvoir des sans-pouvoir de Václav Havel)

- En deux parties
1.
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/8dW4Wjm4fKgebSa
audio only https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/8zgae9iXg5SZ4Q4

2.
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/nB5zAXT8kZY8cgA
audio only https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/pKZLpNfbLmnqgAZ

- Séance du Jeudi 11 mars : Andrea Bátorová (Institut d´histoire de l´art, Comenius University Bratislava)
Investigation et analyse des jonctions entre performance et samizdat en Europe de l´Est
Mateusz Chmurski (Sorbonne Université)
Samizdat, tamizdat, « magnetizdat » ? Discutailleries de Dominik Tatarka (et Eva Štolbová)

https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/BgZRFHsLxR9K2MQ
audio only : https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/oerxAbAkRxiyNaT

- Séance du Jeudi 18 février : Jaromir Typlt
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/s8PqNpEXZC8AddX

- Séance du Jeudi 11 février : Cécile Vaissié (Université de Rennes-II)
Le samizdat russe sur les droits humains en URSS. Quel rôle dans l’évolution des relations société-pouvoir en URSS, et dans celle des relations Est-Ouest ?
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/ekdQDy5Q2jQsnMx
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/EBaTEm867x4ZdkK

- Jeudi 4 février 2021 : Agnieszka Grudzinska (prof.em. Sorbonne Université)
En Pologne - De Bibuła au KOR, et après…
https://dropsu.sorbonne-universite.fr/s/NGR8GLxGkRJPDPW