Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Archives Orbem 2017 > 2015

Fractures et intégrations entre la Russie, le monde slave-oriental et l’Occident
Florence, 16-17 avril 2015

par Clotilde - publié le , mis à jour le

Fractures et intégrations entre la Russie, le monde slave-oriental et l'Occident<br>Florence, 16-17 avril 2015

Colloque franco-italien
Journée Doctorale des jeunes slavistes
Florence, 16-17 avril 2015

Histoire et Civilisation littéraire : l’époque moderne et l’ère contemporaine en confrontation

Responsables italiens du projet : M. Garzaniti, C. Pieralli

Responsables français du projet : C. Depretto, P. Gonneau


- Compte rendu au format PDF mis en ligne sur le portail Pecob

- Affiche/Locandina

- Programme (français)

- Programma (italiano)

Objectifs de discussion :

Le colloque propose une réflexion sur la culture des Slaves orientaux (notamment Russes et Ukrainiens) dans la perspective de fractures, ou d’intégrations transnationales entre Russie, Ukraine et Occident, à deux moments historiques différents : d’un côté la période de la formation de l’empire russe (d’Ivan le Terrible à Pierre le Grand) et de l’autre, l’époque soviétique et post-soviétique.
Dans le premier cas, on s’interrogera sur la construction des représentations de l’histoire, de la géographie et de la culture russes et ukrainiennes en Occident et vice versa par le biais de sources historiques, littéraires et paralittéraires issues des traditions italienne, française et slave-orientale. Dans le deuxième cas, l’objectif sera d’offrir une lecture inversée de la période soviétique par rapport à l’image que les Russes eux-mêmes en ont offert. En fait le totalitarisme, étant appréhendé par les Russes soviétiques sous l’angle idéologique, a été perçu comme un changement d’époque, comme une fracture avec l’histoire russe, et non en termes de fracture avec l’histoire européenne, voire dans la perspective d’une continuité historique. Il est maintenant question d’envisager le totalitarisme soviétique comme une énième fracture avec l’Occident, par l’analyse des différentes sources écrites et de témoignages. A l’époque post-soviétique, on assiste par ailleurs à l’élaboration ou à la reconstruction d’une image de la Russie/Ukraine en Occident qui reproduit les mêmes mécanismes culturels qu’auparavant, une problématique qui nous apparaît aujourd’hui dans toute son actualité socio-culturelle et politique.
Il existe des documents qui abordent ces sujets et qui doivent à présent être étudiés de façon exhaustive, et bien envisagés dans le cadre d’une réflexion critique. C’est sur ces sources que s’appuieront notre travail scientifique de recherche et le dialogue entre slavistes occidentaux, jeunes et confirmés, à l’occasion de ce colloque.