Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Autres manifestations à venir dans le domaine des études slaves et centre-européennes > Archives - Colloques et journées d’études (Info)

Les livres spoliés de la Bibliothèque Tourguéniev et leur destin depuis 1940

Paris, Jeudi 10 septembre 2015, 14h-17h

par Clotilde - publié le , mis à jour le

Table ronde organisée par l’Association de la Bibliothèque russe Tourguéniev

- Mairie du Ve Arrondissement, salle Pédrot
Salle Pédrot, 2e étage
21 place du Panthéon
75005 PARIS

Organisatrice : Sophie Cœuré
Contact : sophie.coeure@univ-paris-diderot.fr

Interventions de Corinne Bouchoux (sénatrice de Maine-et-Loire, historienne), Patricia Kennedy Grimsted (Université de Harvard), Anatole Steburaka (Université de Minsk), Hélène Kaplan (Association de la Bibliothèque Tourguéniev)

En 1875, l’écrivain Ivan Tourguéniev est à l’initiative de la fondation d’une bibliothèque russe à Paris. Elle prend son nom après sa mort et rassemblera plus de 100 000 volumes issus de dons, devenant le principal centre de culture et de sociabilité des émigrés russes de toutes tendances exilés en France.

En juin 1940, les Nazis vainqueurs occupent Paris et appliquent un plan systématique de saisies et de spoliations d’archives et de bibliothèques, tant publiques que privées. 900 caisses de livres partent pour l’Allemagne, Berlin, puis l’évacuation en Silésie. Une partie brûle en 1945, mais des milliers d’ouvrages sont à nouveau saisis par les Soviétiques et envoyés à Moscou et à Minsk. Dans les années 1950 et 1960, la Bibliothèque Tourguéniev ressuscite sous l’impulsion de Tatiana Bakounina-Ossorguina, et s’installe rue de Valence avec l’appui de la Ville de Paris.

Grâce à la présence exceptionnelle à Paris des meilleurs spécialistes, cette table ronde présentera les dernières découvertes sur les spoliations, les restitutions et sur le destin des livres et des archives qui se trouvent toujours en Russie et au Belarus.

- Site de la bibliothèque russe Tourguenev