Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Archives des événements extérieurs 2014-2015

Germanistique russe : le cas du formaliste Jirmounski
Paris, vendredi 2 octobre 2015

par Astrid Mazabraud - publié le

ENS
Salle Info 1, Immeuble Rataud, 45 rue d’Ulm 75005 Paris

Organisé par le labex TransferS

- Ekaterina Dmitrieva : Jirmounski ou les sources allemandes du formalisme russe

Le germaniste Victor Jirmounski (1891-1971) est parmi les théoriciens du formalisme russe celui qui a le plus contribué à développer la référence aux sciences humaines allemandes dans les théories littéraires russes. Alors que sa première publication est consacrée au romantisme allemand et à la pensée mystique il a publié en 1937 une somme sur Goethe dans la littérature russe. Mais surtout il a très tôt œuvré à la diffusion en Russie de courants critiques allemands comme ceux de Walzel, de Vossler, du médiéviste Heussler. Ses recherches sur les rythmes poétiques et sur la métrique sont tout particulièrement alimentées par la lecture attentive des médiévistes allemands

- Michel Espagne : Jirmounski, de la théorie littéraire à l’anthropologie

Evacué à Tachkent dans les années 1940 Jirmounski s’est attaché à l’étude des épopées turques d’Asie centrale, reprenant une tradition inaugurée par l’allemand de Russie Radloff. Plusieurs livres attestent de cette découverte qui conduit le germaniste, donnant alors des cours de gotique et de vieil islandais, à un comparatisme d’un genre très particulier intégrant les cultures orientales, confrontant les épopées turques et les épopées grecques. Jirmounski, dont une partie des travaux, de nature linguistique, portent sur les dialectes des minorités allemandes d’Ukraine en vient à un croisement, récurrent en Russie, d’histoire littéraire et d’une anthropologie alimentée aux sources de la philologie allemande.