Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Autres manifestations à venir dans le domaine des études slaves et centre-européennes > Archives - Colloques et journées d’études (Info)

Projection-débat : « Cinéma et histoire » autour de Marc Ferro
Paris, Mardi 8 décembre 2015 de 14h30 à 17h

par Astrid Mazabraud - publié le , mis à jour le


EHESS - 105 bd Raspail, Paris 6e
Amphithéâtre François Furet

- Entrée libre

- Programme

Projection du film « Cinéma et histoire – Entretien avec Marc Ferro » (EHESS, 2015)

Autour de Marc Ferro, Jean-Pierre Bertin-Maghit (Paris III), Sylvie Lindeperg (Paris I) et Pierre Sorlin (Paris VIII) soulignent les pistes théoriques toujours fertiles, les méthodes mises en œuvre par la confrontation à la pratique, l’argumentation, l’expérimentation et la réception à la télévision.

Débat en présence de Marc Ferro, présidé par Gilles Bataillon (EHESS) avec Antoine de Baecque (ENS) et Cécile Boëx (EHESS) autour de la dynamique de « Cinéma et Histoire » et de ses évolutions actuelles. Il s’agit ainsi de poursuivre la réflexion sur la production de films documentaires, l’analyse filmique et les nouveaux usages de l’image à l’heure de la création numérique et de la diffusion immédiate.

Séance organisée à l’occasion du 40e anniversaire de l’EHESS par la Direction de l’image et de l’audiovisuel de l’EHESS et l’Iconothèque Russe et Soviétique (CERCEC, CNRS/EHESS).

Si dans la production des savoirs, l’écrit domine toujours, l’essor de nouveaux modes de discours, visuels et sonores, dans la recherche en sciences sociales est incontestable. D’autres chemins de la connaissance, tracés par d’autres écritures, sont désormais possibles et accessibles. Les sciences sociales sont prédisposées pour les emprunter. Mais ceci ne peut se faire sans une mise en œuvre impliquant une réflexion sur les outils, une prise en charge des corpus constitués et une familiarisation avec des techniques et des modes d’écriture particuliers.

Le courant historiographique « Cinéma et Histoire » est désormais largement reconnu, depuis sa naissance à la 6e section de l’EPHE dans les années 1960, son essor en France et sa diffusion rapide à l’étranger. Dans cette dynamique désormais internationalisée, qui attire sans cesse des jeunes chercheurs venant de toutes les disciplines des SHS, Marc Ferro joue sans conteste un rôle de précurseur.