Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Archives des événements extérieurs 2016

D’une langue à l’autre : l’œuvre théâtrale d’Alexandre Vampilov sur la scène russe et française

par Astrid Mazabraud - publié le , mis à jour le

Grenoble, 11 mars 2016, de 9h à 17h

Journée d’études

Maison des Langues et de la Culture
Salle Jacques Cartier

Journée d’étude organisée par le Centre d’études slaves contemporaines (CESC - ILCEA4) en partenariat avec la compagnie de théâtre « Le Bateau de papier ».
Cet événement s’inscrit dans le cadre du projet recherche-création soutenu par la Maison de la création au titre de l’appel à projets 2016. Il s’agit d’un projet interdisciplinaire et international (France, Russie, Etats-Unis, Allemagne). Le projet s’articule autour de l’œuvre théâtrale d’Alexandre Vampilov, un dramaturge russe novateur de la 2e moitié du XXe siècle, et se pose comme objectif d’allier la recherche académique, la recherche création et la démarche pédagogique. Il repose sur le suivi du processus de la création théâtrale qui expérimente et met l’écriture dramatique de Vampilov à l’épreuve du dialogue des langues et des cultures.

La figure d’Alexandre Vampilov revêt une importance cruciale dans l’histoire du théâtre russe du XXe siècle : dramaturge à contre-courant de l’esthétique soviétique, il est considéré comme un précurseur de la « nouvelle vague », un courant théâtral surgi à la fin des années 1970. Les chercheurs traiteront des questions des sources de l’œuvre vampilovienne, de ses liens avec la dramaturgie de Gogol ou de Tchekhov, mais aussi avec le théâtre de l’absurde, et de l’impact de son esprit novateur sur le théâtre contemporain. La perception de l’écriture paradoxale d’Alexandre Vampilov à travers la traduction théâtrale en français et l’analyse du processus de la création du/des spectacle(s) par le metteur en scène et les comédiens français seront aussi au centre de l’attention des chercheurs.

Un atelier de création et d’expérimentation « Interpréter un texte dramatique en diverses langues : quel impact sur le jeu et l’expression ? » sera proposé au public avec la participation des metteurs en scène, comédiens, professeurs de théâtre en langues et traducteurs. La discussion tournera autour des questions que pose l’interprétation d’un texte en différentes langues. Si au théâtre nous recherchons toujours la justesse d’une émotion (ce qui produit cette sensation de vérité), nous nous interrogerons sur l’influence de la langue utilisée par l’interprète sur l’interprétation elle-même. Une expérimentation sera proposée, avec le jeu d’une courte scène de théâtre, issue du « Fils Aîné » d’Alexandre Vampilov.

Voir en ligne : Université Stendhal-Grenoble 3