Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > Recherche > Archives des événements extérieurs 2017

Militaires et diplomates français face à l’Europe médiane – Entre médiations et constructions des savoirs
Mercredi 13 décembre 2017

par Astrid Mazabraud - publié le

Militaires et diplomates français face à l'Europe médiane – Entre médiations et constructions des savoirs <br> Mercredi 13 décembre 2017

- Présentation d’ouvrage
Mercredi 13 décembre 2017, de 17h30 à 19h

Eur’Orbem
Salle de conférences
9 rue Michelet
75006 Paris

En présence des trois responsables de cet ouvrage : Antoine Marès, Frédéric Dessberg et Isabelle Davion, qui vient de paraître aux éditions Eur’Orbem, dans sa collection Histoire.

Cet ouvrage entre dans un cycle d’études consacrées aux médiateurs entre la France et l’Europe médiane, dans le cadre d’un programme consacré à la "construction des savoirs français sur l’Europe médiane" au sein de l’UMR SIRICE et du labex EHNE.

Largement considérée comme un angle mort de la vision française, la région qui se trouve entre l’Allemagne et la Russie d’une part, entre la Baltique, l’Adriatique et la mer Noire d’autre part, a eu, en France, des militaires et des diplomates pour médiateurs importants. Ils ont joué un rôle capital dans la construction des savoirs français sur l’Europe médiane.

Des universitaires et des chercheurs français ou originaires de cette région – mais aussi des diplomates et des militaires – se sont réunis pour analyser comment ont été élaborées tout au long du XXe siècle, voire à la charnière des XIXe et XXe, ces connaissances, de la Finlande à la Yougoslavie, en passant par la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et la Roumanie. Dans tous les cas, les guerres – qu’il s’agisse de la Première Guerre mondiale, de la Seconde et de la Guerre froide – ou les tensions internationales ont constitué des accélérateurs de la connaissance et de la prise de conscience de l’importance de l’Europe médiane dans l’histoire de l’Europe.

Une des questions centrales abordée ici est de savoir comment les expériences particulières de ces représentants de l’État ont pu se transformer en savoirs plus largement diffusés et peser sur les représentations françaises. Ce volume est aussi l’occasion d’une approche prosopographique des acteurs de ces relations bilatérales ou multilatérales tout en éclairant la politique extérieure française, du début à la fin du siècle dernier, et en illustrant à travers des trajectoires individuelles le fonctionnement des élites de l’État confrontées aux mondes étrangers.