Nos tutelles

CNRS

Rechercher




Accueil > À la Une

Le Démon du consentement par Dominik Tatarka (1913-1989)

par Astrid Mazabraud - publié le , mis à jour le

<i>Le Démon du consentement</i> par Dominik Tatarka (1913-1989)

Traduit du slovaque par Sabine Bollack.
Réédition coordonnée par Mateusz Chmurski.
Avant-propos de Václav Havel, analyse politique de Tibor Pichler, analyse culturelle de Xavier Galmiche.

Le Démon du consentement de Dominik Tatarka est un « Traité fantastique de la fin de la période stalinienne ». Récit drôlatique de la chute d’un poète du sérail poursuivi pour avoir osé mettre en doute l’ordre du jour du Congrès des Écrivains, implacable brûlot contre la terreur totalitaire, publié dès les premiers signes du « dégel » khrouchtchévien, en 1956, c’est une des œuvres majeures des débuts de la déstalinisation, mais aussi une réflexion actuelle sur le rapport de l’individu à la décision politique.

- L’auteur
L’auteur le plus connu de la littérature slovaque du XXe siècle, Dominik Tatarka (1913-1989), appartient au panthéon des auteurs protéiformes dont vie et œuvre ne font qu’un. Étudiant de la Sorbonne, membre du parti communiste, compagnon de l’insurrection slovaque de 1944, fonctionnaire d’État puis son fervent opposant relégué au poste de garde forestier, il témoigne par son œuvre tant de l’enthousiasme de l’engagement que de la détresse des illusions perdues, tant de la légèreté amoureuse que de la réalité des conflits, bref, des facettes d’un destin, et d’une région, s’arrachant aux étreintes de l’histoire.

Voir également Dominik Tatarka, Une saison à Paris, La Tour d’Aigues, L’Aube, 1993 ; Peter Brabenec, Dominik Tatarka, un écrivain en dissidence, Paris, L’Harmattan, 2007.


- Commander – Institut d’études slaves
Eur’Orbem Éditions, collection Texte(s)
ISBN : 979-10-96982-12-7